Partagez l'article sur les réseaux sociaux

Canelo vs Saunders : Les pronostics de la rédactionLe 07/05/2021

Ce samedi 8 mai, Saul « Canelo » Alvarez poursuit sa quête de destruction des boxeurs britanniques. Après Matthew Hatton, Ryan Rhodes, Amir Khan, Rocky Fielding, Liam Smith et son jeune frère Callum Smith, l’étoile de la boxe poursuit l’aventure en inscrivant Billy Joe Saunders dans son Death Note. Mais son adversaire du soir le dit mieux que personne : il est certes Britannique, mais c’est avant tout un gipsy. Une communauté de gens du voyage dont la confiance en leurs capacités et détermination vont bien au-delà du boxeur lambda.

 

Devant 70 000 spectateurs à Arlington, Texas (soit le plus grand évènement ouvert au grand public depuis la pandémie), Canelo met en jeu ses ceintures WBA et WBC, et pour Billy Joe Saunders, sa ceinture WBO. Pour le grand vainqueur de cette unification alléchante, il semble quasiment acté que Caleb Plant, détenteur IBF des super-moyens, affrontera le vainqueur en Septembre prochain pour un combat d’Undisputed.

Qui sont-ils ?

Favori du soir, on ne le présente plus. Après avoir démoli la concurrence en amateur, Canelo Alvarez passe professionnel à 15 ans en rejoignant la salle de Chepo Reynoso. 58 combats plus tard, il est considéré à la quasi-unanimité comme le meilleur boxeur du monde après avoir été champion du monde junior en poids mi-moyens, champion du monde des super-welters, champion unifié des poids moyens, et désormais champion unifié en super-moyens après avoir également clamé une couronne en lourd-légers face à Sergey Kovalev. Et le plus glaçant dans cette histoire, c’est qu’il rentre à peine dans la force de l’âge. À 30 ans seulement, il semble avoir déjà tout vu et tout pris, mais il affirme qu’il veut continuer à boxer pour encore pas mal d’années pour notre plus grand bonheur.

 

Bien qu’étant très largement outsider, beaucoup de personnalités de la boxe voient Billy Joe Saunders causer de sérieux soucis à Canelo, du moins en début de combat. Et pour cause, le Britannique tient en haleine ses fans qui raffolent de sa capacité à boxer intelligemment, son talent pour le déplacement et toucher ses adversaires sans se faire toucher. Après une carrière comportant 30 victoires en autant de combats, sa victoire référence se déroule au Québec lorsqu’il donne une leçon de boxe à David Lemieux. Et c’est bien parce que sa carrière a flanché depuis que beaucoup doutent de sa capacité à réitérer cet exploit. Mais ce highlight de sa carrière nourri l’espoir qui se forme autour de lui, car nul doute que si le même Billy Joe Saunders apparaît ce samedi soir, on aura un combat très compétitif et plaisant.

les cinq clés du combat

  • Une opposition de style. Canelo Alvarez est devenu l’homme à abattre, et s’il y a une chose que le passé récent nous a montré, c’est que les boxeurs ayant réussi à engranger plusieurs rounds face à lui (Gennady Golovkin, Daniel Jacobs entre autres) sont d’abord des athlètes de très haut niveau qui peuvent faire 24 rounds dans la même soirée. Pour battre Canelo, il faut lui imposer un défi physique. En abandonnant le centre du ring à Canelo, ce dernier finira par vous piquer lentement à mesure qu’il rentre dans le combat et dans son rythme de croisière.

 

  • La taille du ring, polémique de la semaine. Comme Tyson Fury face à Wladimir Klitschko, Billy Joe Saunders et son père ont menacé de plier bagages si ses demandes n’étaient pas respectées. Alors que la taille standard pour ce genre de combat est d’approximativement 6,091 mètres de côté (20 foots), cela a fortement déplu au camp du Britannique, qui souhaite un ring plus grand que prévu (22, voir 24 ft). Dernière update en date, la situation serait réglée sans qu’on en sache plus. Il sera intéressant d’observer si ce changement fera une quelconque différence.

 

  • Le 1er test en super-moyens de Billy Joe Saunders… voire même de sa carrière. Saunders est un boxeur présentant de solides garanties pugilistiques car on sait qu’il est capable d’élever son niveau lorsque c’est nécessaire. Mentalement, il semble également plus au point que ses prédécesseurs et compatriotes. Alors qu’on a vu Callum Smith très rapidement résigné dans son combat avec Canelo, il parait inimaginable de voir Saunders accepter de perdre les rounds 1 par 1, sauf si la différence de niveau est tout simplement abyssale. Pour un boxeur qui repose énormément sur ses déplacements et sa vitesse, il faudra espérer qu’il a gardé la même agilité avec ces kilos supplémentaires. À lui de ne pas se faire surprendre, notamment en début de combat.

 

  • Marquer les esprits. Après les performances mitigées face à Floyd Mayweather Jr, Erislandy Lara et Austin Trout, longtemps nous pensions que la kryptonite de Canelo se trouve chez ces boxeurs, souvent gauchers et capables de boxer de loin avec beaucoup de vitesse et de changement d’appui, où même plus roublard comme Lara. Depuis, Canelo a effacé ces doutes grâce à d’impressionnants progrès sous l’œil avisé de son entraineur Eddy Reynoso. Cela dit, la mémoire de ces combats persistent chez beaucoup de fans, et il ne sera pas surprenant de voir que Canelo souhaitera montrer à tous les disciples de Saunders qu’il n’est plus le même boxeur qu’en 2014.

 

  • La longue histoire de Canelo Alvarez et les juges. Qu’il soit le meilleur boxeur au monde ou pas, nul ne peut douter du fait qu’il a souvent profité de quelques décisions assez litigieuses au cours de sa carrière. Billy Joe Saunders n’est pas réputé pour son punch et la différence devra s’effectuer sur son volume et sa précision pour gagner à la décision des juges. L’enjeu est trivial : ne surtout pas laissez les rounds défiler, rentrer vite dans le combat pour accumuler les points et pour éviter de se retrouver en danger en fin de combat, voire même de perdre sur la carte des juges en cas de combat serré. Ne pas gâcher pas les munitions, Billy Joe !

les Pronostics

younes, rédacteur overhand

Je pense tout simplement que la différence de niveau est trop grande entre les deux boxeurs, que ce soit techniquement comme physiquement, dans le niveau montré ces dernières années et dans la régularité. Et cette différence s’accentue dans une division où le Mexicain est bien plus à l’aise dans cette catégorie de poids tandis que Saunders n’a encore rien accompli en super-moyens. Beaucoup pensent que Saunders prendra l’avantage, du moins en début de combat et cela s’entend si c’est le Saunders de 2017 qui met les gants. J’en doute personnellement tant la régularité lui fait défaut ces dernières années. Mais si vous me posiez la question en 2018, mon avis aurait été tout autre…

 

Pronostic :

Canelo par décision unanime.

shakeeb, rédacteur overhand

Pressing étouffant et frappes au corps sont les maîtres mots d’un travail de sape efficace. Quelques rounds de cette recette suffisent à retirer toute l’énergie nécessaire à des déplacements efficace aux plus mobiles de boxeurs. Manque de chance pour Saunders, son adversaire maîtrise à la perfection ces deux éléments…

 

Et si le Mexicain a été à la peine face à des boxeurs fuyants par le passé, sa boxe a depuis évolué. Un meilleur placement sur le ring et un travail de cadrage oppressant lui permette d’enfermer ses adversaires dans les cordes du ring avant de les marteler de frappes lourdes. Billy Joe Saunders pourrait regretter d’avoir défier le meilleur boxeur de son époque…

 

Pronostic :

Canelo par TKO au 8e round

BRUNO SURACE, champion de france middleweight

Si Billy Joe Saunders pourrait briller quelques rounds en début de combat, le pressing de Canelo devrait le faire progressivement craquer. Noyé sous la tempête mexicaine, je ne donne pas cher de la peau du britannique.

 

Pronostic :

Canelo par KO en deuxième partie de combat

A retrouver dans la nuit de samedi à dimanche sur DAZN à partir de 3H