Partagez l'article sur les réseaux sociaux

Andy Ruiz Jr vs Anthony Joshua 2 : Le pronostic de la rédactionLe 30/12/2019

Le 1er juin dernier, Anthony Joshua s’apprête à faire ses grands débuts sur le sol américain face à un adversaire qu’il n’avait pas prévu d’affronter. Andy Ruiz Jr, boxeur américain d’origine mexicaine, est appelé en remplacement de Jarell Miller qui vient d’être suspendu pour dopage. Si quelques observateurs appellent à une prudence et à un respect des capacités d’Andy Ruiz, la plupart des journalistes ne donnent pas cher de la peau du challenger. L’histoire leur donnera tord, puisque Ruiz enverra Joshua quatre fois au tapis avant que l’arbitre mette fin au combat.

 

Désireux de corriger cette défaite qu’il considère comme une erreur, Anthony Joshua et son clan lève la clause de revanche automatique. Après quelques négociations houleuses, l’accord est acté : les deux boxeurs se retrouveront pour une revanche en Arabie Saoudite le 7 décembre. Ce combat est le plus attendu de l’année, et surement l’un des plus difficile à prédire. Dans l’absolu, aucun réel changement n’est attendu de la part des deux boxeurs si ce n’est une légère évolution du poids de la part d’Anthony Joshua et Andy Ruiz (respectivement 107 kgs et 128 kgs). Ce dernier annonçait il y a de cela quelques mois sa volonté : s’il était amené à boxer pour une ceinture, il préférerait affronter Anthony Joshua plutôt que Deontay Wilder ou Tyson Fury. Et ce pour une raison simple : Styles make fights !

 

Le pronostic de Younès

Andy Ruiz Jr : Un boxeur au style particulier

Le Mexicain est un boxeur de 1m88, soit 10 centimètres de moins que Anthony Joshua. Il possède une vitesse de bras digne d’un poids léger, une frappe puissante et très précise, une capacité à contrôler le centre du ring et presser constamment son adversaire avec relative facilité, et on obtient ainsi un adversaire difficile à faire déjouer. Non pas que Anthony Joshua soit nécessairement un moins bon boxeur que Wilder ou Fury, mais parce que son style ne s’y prête pas.

La seule défaite du Mexicain-Américain est intervenu face au Néo-Zélandais Joseph Parker au terme d’un combat extrêmement serré, dont la victoire par décision majoritaire a fait débat de l’autre côté du globe. Les clés de cette victoire ? Joseph Parker est un boxeur beaucoup plus aérien sur ses appuis, qui s’est déplacé efficacement pendant 12 rounds et a utilisé sa vitesse de bras pour contrer Andy Ruiz, critiqué pour son faible débit de coup. Si la liste exhaustive des qualités du Britannique est longue, AJ n’est pas un combattant qui peut boxer en reculant sur sa jambe d’appui avec des combinaisons rapides et variées comme Parker ou Fury, ni le jeu de jambes pour empêcher la pression tout terrain d’Andy Ruiz.

 

Quelle stratégie pour Anthony Joshua ?

Beaucoup ont pris pour référence la victoire de AJ face à Joseph Parker, dans lequel il a contrôlé le centre du ring pour imposer son direct et attendre les ouvertures, comme une stratégie à remettre au goût du jour pour venir à bout du Mexicain, ce dernier n’ayant que peu d’armes lorsqu’il n’est pas à courte portée de ses adversaires. Plus important encore, Anthony Joshua refusait d’échanger les coups à très courte portée avec Parker. Il devra témoigner le même respect pour la vitesse et la force de frappe de son adversaire du soir s’il veut retrouver ses ceintures.

Cependant, cette conquête du centre du ring ne sera pas une tâche facile pour Anthony Joshua, car Andy Ruiz est un boxeur relativement petit en comparaison mais qui possède un excellent sens du timing et de la précision, et qui profite beaucoup des directs de ses adversaires pour s’engouffrer à l’intérieur de la garde et placer the Overhand.

Pronostic : Anthony Joshua par KO, round 4.

La superstar Britannique serait bien avisée de contrôler les débats avec un direct solide et une droite précise et puissante à déclencher lorsque Ruiz finira par s’aventurer à l’intérieur et qu’il n’aura pas poser ses appuis, mais toutefois éviter absolument de prolonger l’échange. Si cette tactique demandera beaucoup de lucidité, de sang-froid et de discipline, pas sûr que l’ex-champion soit aussi patient.

Parce que son orgueil de champion est touché, parce qu’il a essuyé de nombreuses critiques et des doutes depuis sa défaite et parce qu’il a soif de vengeance, et nul doute qu’il veut gagner de manière spectaculaire pour rappeler au monde de la boxe qu’il reste un candidat pour être le meilleur poids lourd du monde.

Le pronostic de Shakeeb

Un style d'adversaire qui met à mal Anthony Joshua

Tony Yoka déclarait il y a quelques semaines sur les antennes de RMC Sports « Anthony Joshua n’est pas un crack ». Sous ses termes se cachent une critique objective des prestations du Britannique : emmené sur le tard dans le monde de la boxe, Joshua montre parfois un manque de naturel et d’automatismes qui accompagnent les nombreuses années de pratique. Une maîtrise très solides des bases de la technique, couplée à une condition physique hors du commun et à une volonté de fer, lui permettent de remporter plusieurs victoires d’éclat face à Wladimir Klitschko ou Alexander Povetkin.

Mais ces lacunes techniques ont été révélés face à un adversaire au style plus que compliqué à manœuvrer. Professionnel du cadrage, du placement sur le ring, et de la gestion de la distance face à des adversaires plus grands, Andy Ruiz a exploité à merveille les erreurs de Joshua. Trop lisible, pas assez prudent, AJ s’aventure sur le terrain de son adversaire : la guerre à mi-distance. Moins précis, plus exposé, il se fait toucher et tombe. Il ne réussira pas à revenir de ce knock-down, et perdra le combat par arrêt de l’arbitre quelques rounds plus tard.

Quelle tactique mettre en place ?

La capacité d’Andy Ruiz à recréer ce genre de situation ne fait aucun doute. Depuis ses débuts en boxe amateur, à l’âge de 6 ans, il affronte des adversaires plus grands et prends l’habitude de facilement casser la distance qui le sépare de sa cible. Mieux préparé que pour le premier combat, il sera sans doute plus explosif dans ses appuis et plus puissants dans ses frappes. Mais la physionomie de combat qu’Andy Ruiz cherchera à imposer ressemblera sensiblement à celle des derniers rounds de leur premier affrontement.

Face à tant d’agressivité, Anthony Joshua n’aura pas d’autres solutions que de chercher à contrôler le combat à distance. Des jabs à répétitions, des accrochages à chaque situation de danger… Le Champion Olympique 2012 pourrait devoir s’inspirer de l’un de ses précédents adversaires : Wladimir Klitschko. Confronté à la même problématique face à Alexander Povetkin en 2013, l’Ukrainien avait usé de toute sa malice pour s’imposer à la décision après un combat maîtrisé de bout en bout.

Des questions en suspens

Au delà des aspects techniques et tactiques de ce combat, l’angle mental pourrait également jouer un rôle décisif dans le résultat final. La défaite a est-elle bouleversé mentalement Anthony Joshua ? Andy Ruiz a-t-il ressenti une baisse de motivation après avoir atteint de objectif d’être Champion du Monde ?

Mon pronostic : Andy Ruiz par KO au 10e round.

Je doute de la capacité d’Anthony Joshua à maintenir une concentration pendant 12 rounds qui lui permettrait de suivre la stratégie dictée par son clan. Andy Ruiz pourrait de nouveau créer la surprise en fin de combat, lorsque la fatigue poussera son adversaire à faire des erreurs de bloquages ou de déplacements. Viva Mexico !