Partagez l'article sur les réseaux sociaux

Who's next ? : Canelo AlvarezLe 18/02/2020

Dans un marché mondiale de la boxe parfois compliqué à décrypter, découvrez les possibilités de combats s’offrant à vos boxeurs préférés.

Que nous réserve Golden Boy Promotions pour le prochain Cinco de Mayo ? C’est tout l’objet des rumeurs de ces dernières semaines. Quel sera l’heureux élu qui affrontera Saul Canelo Alvarez ? On pensait d’abord que Callum Smith et Billy Joe Saunders tenait la corde, avant qu’un deal avec le poids moyen japonais Ryota Murata soit proche du dénouement.

 

A moins de 2 mois et demi de l’événement, toujours aucun accord n’a été signé. Éléments de réponses…

Ndlr : Le Cinco de Mayo (5 mai) est originellement la date de l’anniversaire de l’indépendance mexicaine. Célébré tous les ans par la communauté mexicaine des Etats-Unis, cette date a désormais une importance majeure dans le calendrier annuel de la boxe. En 1993, Julio Cesar Chavez (idole de la boxe au Mexique) combat Terrence Ali lors du week-end du Cinco de Mayo. Il revient l’année suivante, également pendant le week-end du Cindo de Mayo, et s’impose face à Frankie Randall. 

 

En 2003, Oscar De La Hoya reprend le flambeau et combat Yori Boy Campas pendant le week-end du Cinco de Mayo. Depuis, chaque année, un combat majeur a lieu à ce moment de l’année. Après la retraite d’Oscar De La Hoya, Floyd Mayweather puis Saul Alvarez s’accapare le droit de combattre à cette date.

 

Pour la communauté mexicaine, le Cinco de Mayo est donc devenu une date référence et une occasion de voyager à Las Vegas pour voir l’un des combats de l’année. Les recettes des ventes de billets et des droits TV du week-end en font une date prisée par les boxeurs et les promoteurs. 

Une renommée mondiale qui dépasse la boxe

La superstar mexicaine est devenue l’image de la boxe mondiale. Renforcé par son contrat avec DAZN (365 millions de dollars pour les 10 prochains combats) ainsi que ses performances sur le ring, aucun combattant n’a réellement une grande marge de manœuvre lors des négociations. Et pour cause, aucun boxeur n’a le statut, ni la notoriété et assez de fans pour réclamer une part équitable.

 

De ce fait, le message est simple pour les plus valeureux : Acceptez l’offre, même si elle est dérisoire, ou Canelo ira ailleurs.

la possibilité de boxer dans trois catégories de poids différentes

La victoire récente face à Sergey Kovalev a parachevé son statut au sein de la boxe mondiale. Impressionnant de calme, de réalisme et de puissance physique et mentale face à un vétéran – bien que sur le déclin – qui aura marqué la division des lourds-légers de son empreinte, Saul Alvarez a démontré qu’il dispose d’une grande marge de manœuvre, en étant champion dans une 4ème division. De ce fait, il peut boxer en poids moyens, super-moyens et lourd-légers, ce qui démultiplie le nombre d’opposants, qui se bousculent chacun pour obtenir une opportunité d’affronter le Mexicain, et par la même occasion, de collecter le plus grand chèque de leur carrière.

 

Oscar de la Hoya, promoteur de Canelo Alvarez, a cité « 6 options » pour son futur combat. Nous avons établi une liste des boxeurs pouvant potentiellement affronter le natif de Guadalajara dans un avenir proche.

les options pour canelo

En poids moyens, Jermall Charlo (30-0), champion du monde WBC, possède la plus grande chance d’affronter Canelo chez les poids moyens. Ce qui joue contre lui est essentiellement le fait que le Mexicain devrait être réticent à redescendre des lourds-légers pour faire la limite de 160 LBs de la catégorie des moyens, sans passer par la case des super-moyens. Un perte de poids aussi importante pourrait représenter un sérieux risque pour sa santé.

 

Autre champion des poids moyens, le natif de Providence Demetrius Andrade (29-0). Mais l’Américain, de par son style de boxe et sa faible renommée, possède de maigres chances d’affronter Canelo. Gaucher, technique, un long direct et une excellente défense font de lui un adversaire qui peut être cauchemardesque. Toutefois, sa ceinture de champion du monde représente toujours un attrait pour le clan Canelo, et Andrade reste donc potentiellement dans la course. Mais en définitive, le risque n’en vaut pas la chandelle pour le moment, car ce combat serait l’archétype de l’affrontement à haut risques sans bénéfices. 

 

Un temps pressenti, les négociations avec Ryota Murata (16-2) n’ont pas abouties. Cependant, Canelo a déclaré vouloir boxer au Japon fin 2020. Et cette déclaration sonne comme un avertissement à ses promoteurs, après que ces derniers aient échoué à trouver un accord avec son ancien challenger, Sergiy Derevyanchenko, ayant pour conséquences la perte de sa ceinture IBF. Encore plus si on prête attention aux rumeurs rapportant la tension entre Canelo et ses promoteurs.

 

Désormais chez les poids moyens, son compatriote mexicain Jaime Munguia (34-0) sort d’un passage contrasté en super-welters. D’abord impressionnant lorsqu’il affronta Sadam Ali pour devenir champion du monde alors même qu’il remplaçait Liam Smith suite au forfait de ce dernier, il fut rapidement critiqué pour son niveau d’opposition ainsi que et ses performances. Cela dit, un affrontement avec Canelo au Stade Azteca de Mexico entre la superstar et le challenger invaincu encore pourrait être l’un des plus gros évènements de cet ère. Mais pour l’heure, cette option n’est pas envisagée à court terme.

Quant à son rival de toujours, on sait également que Gennadiy Golovkin (40-1-1) fait partie des boxeurs « validés » par la plateforme DAZN. En effet, en contrepartie du salaire fixe qu’ils versent à sa superstar, la plateforme s’assure un droit de regard sur ses opposants. En Novembre dernier, Canelo avait le choix entre GGG et Kovalev, et a opté pour ce dernier. Un troisième combat sera toujours attendu favorablement par le monde de la boxe ainsi que par les investisseurs, d’autant plus que Golovkin est redevenu champion en Octobre dernier. Mais on doute de la volonté de Canelo de s’engager dans cette voie, à la lumière des tensions entre les deux clans.

 

Selon les informations des insiders, deux boxeurs tiennent la corde. Les Britanniques Callum Smith (27-0) ainsi que Billy Joe Saunders (29-0). Pour les deux, une offre a été communiquée, mais les deux ont refusé. Leur promoteur conjoint Eddie Hearn a brièvement répondu aux déclarations d’Oscar De la Hoya « We’re not miles away.. but we feel the offer is unacceptable ».

L’offre communiquée aux deux boxeurs, d’autant plus sous le même promoteur, ne visent qu’une chose : les mettre en concurrence et les pousser à accepter une offre moins bonne, tout en sachant pertinemment que l’opportunité d’un combat face à Canelo Alvarez lors du Cinco de Mayo, ça n’arrive pas tous les jours.

 

Mais ils sont invaincus, possèdent une fanbase importante en Grande-Bretagne, sont talentueux tout en n’ayant pas convaincu lors de leurs dernières prestations et surtout, ils possèdent une ceinture mondiale. En clair, Canelo partira largement favori, et aura l’occasion d’ajouter une nouvelle ceinture à son palmarès, et boxera dans la catégorie la plus adaptée à sa forme physique.

 

Parmi les autres super-moyens, Caleb Plant (20-0) a annoncé qu’il n’était pas disponible suite à son combat le 15 février dernier, et a vivement critiqué les agissements de Golden Boy, à savoir proposer un combat avec relativement peu de temps pour se préparer et critiquer les refus. Mais il reste ouvert à un affrontement dans le futur.

 

Enfin, David Benavidez (22-0) présente également un pedigree très intéressant, et est sûrement le boxeur qui a les plus grandes chances de battre Canelo à l’heure actuelle. Cependant, rien n’indique que ces deux boxeurs s’affronteront dans un futur proche, lui qui est fortement annoncé pour un retour prévu en avril, et il a d’ores et déjà lancé les hostilités pour une unification avec l’Américain Caleb Plant.

 

Pour l’heure, les boxeurs de la catégorie des lourds-légers ne sont pas envisagés par le clan du Mexicain, bien que de nombreux fans espèrent voir Canelo relever le défi face au numéro 1 de la catégorie, Artur Beterbiev.

le choix final

Selon plusieurs rapports récents, Golden Boy Promotions seraient en marge d’officialiser un accord de combat liant Saul Alvarez à Billy Joe Saunders. L’affrontement aurait lieu le 2 mai 2020, chez les poids super-moyens.