Partagez l'article sur les réseaux sociaux

Top 10 des meilleurs combats de la fin d'année 2019Le 27/09/2019

Il ne reste que 4 mois avant la fin de l’année 2019, et on peut dire sans trop s’avancer, que cette année n’a pas su tenir la comparaison avec les précédentes. Néanmoins, il reste encore bon nombre de combat officialisés récemment, avant de faire le bilan en fin d’année.

Pour établir une hiérarchie des combats à venir, les critères prépondérants* sont le nombre de ceintures en jeu ainsi que l’importance du combat au sein de la division, mais aussi l’attente du monde de la boxe autour de l’événement.

Les critères ainsi que l’ordre restent évidemment subjectifs et ouverts au débat.

10. Richard Commey Vs Teofimo Lopez

Après sa victoire sur Luke Campbell, Vasyl Lomachenko n’a pas laissé planer le doute bien longtemps sur son futur au sein de la catégorie des poids légers : l’Ukrainien veut toutes les ceintures.

 

Mais une dernière ceinture lui échappe : la fameuse ceinture IBF, détenu par le passé par l’Américain Mikey Garcia, rendue vacante lorsqu’il a défié Errol Spence Jr. Depuis, elle est entre les mains de Richard Commey (29-2, 26 kos). Cependant, avant d’obtenir une opportunité d’affronter Lomachenko en 2020, un dernier adversaire se présente sur sa route.

 

En effet, l’Américain Teofimo Lopez (14-0, 11 kos), élu « Meilleur jeune 2018 » par ESPN, entend bien prouver au monde qu’il est fin prêt pour boxer pour des ceintures mondiales. Il en aura l’occasion le 14 Décembre prochain, au Madison Square Garden de New York.

9. Oleksandr Usyk vs Tyrone Spong

Champion Olympique en 2012, puis champion du monde lors de son 10e combat, Oleksandr Usyk a véritablement provoqué un raz de marée au sein de la division des mi-lourds. Pour cause, il est allé chercher chacune de ses victoires face aux champions, à l’extérieur. Glowacki (26-0) en Pologne, Michael Hunter (12-0) aux Etats-Unis, Mairis Briedis (23-0) en Lettonie, puis Murat Gassiev (26-0) en Russie, pour obtenir toutes les ceintures après seulement 15 combats. Comme un symbole, il ira ensuite à Londres pour achever son road-trip et battre le dernier boxeur invaincu dans cette division, en témoigne sa victoire par KO face à l’anglais Tony Bellew.

 

Après avoir entièrement nettoyé la division, l’Ukrainien s’attaque au plus grand défi de sa carrière : la conquête des titres poids lourds. Elle démarre le 12 Octobre prochain face à Tyrone Spong (14-0, 13 KOs), ancien champion du monde de kickboxing. Une victoire de l’Ukrainien le garantirait une opportunité face au vainqueur de l’affrontement entre Anthony Joshua et Andy Ruiz Jr, pour les 3 ceintures de champions du monde. Si vous pensiez la division qu’à travers AJ, Wilder, Fury et Ruiz, sachez qu’un nouveau prétendant est de la partie.

8. Deontay Wilder vs Luis Ortiz 2

Plus d’un an après le premier affrontement entre ces deux boxeurs, les retrouvailles auront bien lieu entre Deontay Wilder (41-0-1) et le Luis Ortiz (31-1). Pour rappel, le premier combat, explosif, a bien failli voir Wilder détrôné de son titre, sauvé par la cloche lors du 7e round.

Bien que les récentes prestations du Cubain n’ont pas été convaincante (victoire par décision face à Christian Hammer), il reste un adversaire dangereux pour le champion Américain, étant donné son expérience et ses qualités techniques.

 

Deontay Wilder pourrait bien finir par se faire surprendre s’il a déjà la tête au futur affrontement avec Tyson Fury en 2020. Après la défaite surprise de Anthony Joshua face à Andy Ruiz, puis les très grandes difficultés de Fury face à Otto Wallin la semaine dernière, pouvons-nous nous attendre à un nouveau rebondissement chez les poids lourds division ? Réponse le 23 Novembre à Las Vegas.

7. Gennady Golovkin vs Sergiy Derevyanchenko

Gennady Golovkin le sait : le temps joue contre lui. Et son rival de toujours, Saul « Canelo Alvarez » l’a bien compris, en témoigne leur troisième combat constamment repoussé par ce dernier. A 37 ans, le puncheur Kazakh aborde le dernier chapitre de sa carrière : la reconquête de ses anciennes ceintures.

Première étape le 5 Octobre prochain face à Sergiy « The Technician » Derevyanchenko (13-1), pour s’emparer de la ceinture IBF rendue vacante par Canelo Alvarez.

 

Après un début de carrière en amateur très prometteur (390 victoires pour 20 défaites), l’Ukrainien signe professionnel en 2012. 5 ans plus tard et une défaite par décision partagée face à Daniel Jacobs pour cette même ceinture IBF, l’Ukranien a une nouvelle opportunité de s’emparer du Graal au-devant de la scène internationale. A lui de saisir cette occasion.

6. Saul "Canelo" Alvarez vs Sergey Kovalev

Troisième combat contre Gennady Golovkin ? Unification avec Demetrius Andrade ? Affrontement 100% mexicain face à Jaime Munguia ? Que neni ! La superstar Mexicaine a pris le monde de la boxe de court en annonçant vouloir défier le champion du monde WBO des lourds-légers Sergey Kovalev (34-3-1), et ainsi monter de deux catégories.

 

Si l’affrontement semble bien inégal sur le papier au vu de la différence de poids, de taille et de longueur, les bookmakers font rapidement de Saul Alvarez (52-1-2) le grand favori de cet affrontement. Et pour cause, le Mexicain originaire de Guadalajara n’a pas choisi ce combat au hasard (la division des lourds-légers compte pas moins de 4 champions du monde différents). Il voit en Kovalev le déclin d’un grand champion, dont une victoire face à lui pourrait cimenter sa place au sein des plus grands de ce sport.

 

Depuis le premier affrontement face à Andre Ward, le Russe ne représente plus le « Krusher » tant redouté par le passé après une défaite par arrêt de l’arbitre lors de la revanche face à Ward, puis par KO face au colombien Eleider Alvarez, sans parler des scandales extra-sportifs.

S’il parviendra à repousser l’échéance de sa retraite en récupérant sa ceinture, puis en se défaisant de son challenger Anthony Yarde, Kovalev a l’occasion de bonifier l’image qu’il laissera dans la boxe et d’assurer sa place dans le Hall of Fame s’il vient à bout de la plus grande star de la boxe mondiale.

Un combat pour sa rédemption, le 2 Novembre à Las Vegas.

5. Errol Spence Jr vs Shawn Porter

Cinq mois après avoir battu confortablement Mikey Garcia, Errol Spence Jr (25-0, 21 KOs) cimente un peu plus son statut au sein de la catégorie des mi-moyens. S’il est peu probable qu’on le voit affronter son rival Terence Crawford – un combat hautement attendu – dans un futur proche, il peut unifier, dès ce samedi 28 septembre, les ceintures IBF et WBC face à Shawn Porter (30-2-1).

 

Si Errol Spence est largement favori pour repartir vainqueur et envoyer un message au reste de la division, Shawn Porter reste un adversaire sérieux au style implacable reboosté depuis ses dernières victoires face à Danny Garcia, puis face au Cubain Yordenis Ugas.

D’un point de vue stylistique, même si Errol apparait comme un boxeur bien plus complet et puissant, le style implacable de « Showtime » Shawn P, couplé a sa résistance face aux coups font de lui un redoutable opposant.

4. Artur Beterbiev vs Oleksandr Gvozdyk

Les combats entre deux boxeurs invaincus, au sommet de leur art et couronnés d’une ceinture ne courent pas les rues, encore plus dans une ère où il est compliqué pour les promoteurs de s’entendre. Mais à notre plus grande satisfaction, les deux boxeurs Top Rank, Artur Beterbiev (14-0, 14 KOs) et Oleksandr Gvozdyk (17-0, 14 KOs) s’affronteront le 18 Octobre prochain.

 

Dans une division ou les 4 ceintures sont répartis chez 4 boxeurs différents, cet affrontement permettra d’établir une première hiérarchie chez les lourd-légers. Plus encore, ce combat sera l’opportunité d’être une vitrine d’exposition pour deux boxeurs aussi doués que méconnus du grand public.

3. Naoya Inoue vs Nonito Donaire

A seulement 26 ans, Naoya Inoue (18-0, 16 KOs) est déjà considéré comme l’un, si ce n’est le boxeur le plus dangereux actuellement. Doté d’une puissance phénoménale pour sa taille et son gabarit, il n’aura disputé que 3 petits rounds sur les rings depuis le début du tournoi WBSS des poids plumes. Irrésistible, il sort d’une victoire par KO au premier round face à Juan Carlos Payano, et au deuxième round face à Emmanuel Rodriguez, deux champions du monde.

En finale le 7 novembre, il affrontera le vétéran Nonito Donaire (40-5, 26 KOs). Considéré comme une légende et un futur Hall of Famer mais en déclin depuis plusieurs années, le Philippin de 37 ans reste largement sous-estimé par beaucoup des analystes dans cet affrontement.

 

Dans la sous-carte, l’unique champion du monde français actuel Nordine Oubaali (16-0, 12 KOs) défendra sa ceinture WBC plus tôt dans la soirée face au frère cadet de Naoya, Takuma Inoue (13-0). Il sera ainsi aux premières loges pour voir la finale WBSS, avec en ligne de mire un affrontement avec le vainqueur du main-event pour réunir les 3 ceintures WBC, WBA et IBF.

2. Regis Prograis vs Josh Taylor

La finale WBSS des super-légers pour le trophée Muhammad Ali couronnera le nouveau souverain de la division le 26 Octobre prochain, avec à la clé la réunion des 3 ceintures IBF, WBC et WBA, mais également la plus prestigieuse de toute : The Ring Magazine.

 

Deux prétendants invaincus s’affronteront dans une lutte, et bien malin celui qui arrivera à pronostiquer l’issue. Si Regis Prograis (24-0) apparait comme le (léger) favori tant il a dominé d’une main de maître chacun de ses combats, le natif de la Nouvelle-Orléans devra se défaire de l’étoile montante de la boxe Ecossaise et le nouveau chouchou des Britanniques, Josh Taylor (15-0). Auteur d’une progression exponentielle, il est rapidement passé du statut de jeune prospect à l’un des 3 meilleurs boxeurs de la division en seulement 2 ans. Devant son public de l’O2 Arena à Londres, il aura à cœur de remporter le combat le plus important de sa carrière, à seulement 28 ans.

 

Dans la sous-carte, un énorme combat dans la catégorie des poids lourds opposera le Néo-Zélandais Joseph Parker (26-2, 20 KOs), seul boxeur à avoir défait l’actuel champion du monde unifié Andy Ruiz Jr, face à l’imprévisible Dereck Chisora (31-9, 22 KOs). Si la tête d’affiche reste l’affrontement entre les deux super-légers, ce combat pourrait rapidement voler la vedette de la soirée.

1. Andy Ruiz Jr vs Anthony Joshua 2

La défaite d’Anthony Joshua a eu l’effet d’une bombe dans le milieu du sport. La star Britannique a surpris tout le monde en allant au tapis 4 fois avant de s’incliner face au solide mais relativement inconnu du grand public, Andy Ruiz Jr (33-1).

 

Comme prévu dans le contrat initial, Joshua possède une clause de revanche en cas de défaite. Cette clause – qu’il a immédiatement activé – est une véritable prise de risque. Le natif de Londres pourrait bien récupérer ses 3 ceintures et ainsi relancer sa conquête pour devenir le champion du monde incontesté de la division. Dans le cas contraire, une deuxième défaite d’affilée pourrait l’éloigner bien loin de son rêve.

 

Le 7 Décembre, Anthony Joshua devra prouver que sa défaite n’est qu’une erreur de parcours. Andy Ruiz Jr, quant à lui, sera en mission pour défendre ses ceintures face à un adversaire qui prendra tous les risques pour sauver sa carrière.