Partagez l'article sur les réseaux sociaux

Week-end chargé : Triple affiche chez les poids lourds !Le 27/11/2020

Mike Tyson et Roy Jones Jr de retour, la double affiche chez les poids lourds, Daniel Jacobs dans la course au titre et le premier test de Yeleussinov… Le week-end va être aussi chargé que les tasses de café pour les fans de boxe !

Deux Hall of Famers se retrouvent pour un sparring animé

On ne pensait pas l’écrire un jour (et il ne pensait surement pas revenir), mais nous nous trouvons bien dans une semaine de combat pour Mike Tyson, qui fait son retour sur un ring pour un combat face à un autre Hall of Famer à la retraite, Roy Jones Jr. Une opposition de style qui aurait pu marquer le siècle s’il avait lieu au début des années 2000, mais qu’on ne verra « que » ce samedi 28 novembre, vingt ans trop tard hélas.

Bien que l’on préfère largement le Roy Jones Jr commentateur aux côtés de Jim Lampley chez HBO, ou encore celui qui entraine Nordine Oubaali plutôt que celui qui allait au sol face à Enzo Maccarinelli lorsque son corps ne lui permettait plus de boxer à son réel niveau, ce combat reste l’occasion d’assister à un événement entre deux légendes en direct pour les plus jeunes qui n’en ont jamais eu l’opportunité. 

 

Cependant, n’ayez pas des grandes attentes de ce combat. Cela ressemblera plutôt à un sparring d’entrainement de 8 rounds, raccourci à deux minutes par round pour préserver la santé des boxeurs. De plus, le combat sera immédiatement arrêté en cas d’une coupure au visage, et les juges n’attribueront aucun score si le combat va au bout des 8 rounds. Bien entendu, les knockouts sont formellement interdits. Et heureusement d’ailleurs, car personne ne souhaite voir des cinquantenaires avec une longue carrière, se faire envoyer violemment au sol.

 

Cela dit, nul doute que les deux légendes seront déterminées pour faire bonne figure, et devenir le premier WBC Frontline Battle Belt champion de l’histoire…

Edit : L’application Triller qui diffuse le combat vient d’annoncer via son co-gérant, que les knockouts seront bien autorisés et que les juges comptent bien donner un vainqueur. L’imbroglio autour des règles continue donc…

La conquête reprend ses droits

Sur une belle série de 7 knockouts sur ses 8 combats, le Français arrive petit à petit dans le radar des fans de boxe à l’international. Après un enchainement de victoires impressionnantes, beaucoup vont scruter cet affrontement car Christian Hammer est un boxeur solide et confirmé.

 

De plus, ce combat sera retransmis en direct sur la chaine ESPN+, et ouvre le boxeur français à un nouveau public. Ce premier test pourrait nous donner une idée du plafond de Tony Yoka, étant donné que son adversaire a déjà partagé le ring avec l’élite de la division, et a notamment donné du fil à retordre à Luis Ortiz récemment.

 

Une nouvelle victoire expéditive du Français enverrait un sérieux message et cimenterait définitivement sa place dans le top 15 mondial. 2021 s’ouvrirait avec une perspective alléchante, maintenant que Tony Yoka possède une plateforme de diffusion solide au moment où il arrive à maturité dans sa boxe.

do or die en angleterre

La grosse affiche de la semaine se passera outre-manche, et verra s’affronter deux sérieux challengers dont beaucoup ont du mal à les départager. 

 

Daniel Dubois (15-0, 14 KOs) fait face au plus grand test de sa jeune carrière en affrontant Joe Joyce (11-0, 10 KOs). Plus qu’une opposition de style, c’est deux boxeurs qui ont tout à perdre s’ils ne poursuivent pas leur série d’invincibilité. 

 

À 35 ans, Joe Joyce sait que le temps joue contre lui. Après une très longue et fructueuse carrière en amateur, son passage en professionnel n’a pas été aisé car beaucoup n’ont pas souhaité relever le défi qu’il présente. Mais s’il veut obtenir une chance mondiale face à Anthony Joshua ou Tyson Fury avant la fin de sa carrière, Joyce sait qu’il doit griller toutes les étapes, et aligner des opposants de renom. Il en a l’expérience, lui qui a croisé les gants avec Tony Yoka, Oleksandr Usyk, Filip Hrgrovic pour en citer quelques-uns…

Il en aura l’opportunité face à Daniel Dubois, un jeune boxeur de 23 ans mais qui présente déjà une très belle maturité pour son âge, ainsi qu’un punch dévastateur. Et quand il a fallu élever le niveau face à Nathan Gorman, il a réalisé une excellente prestation avec une très belle intelligence sur le ring, en s’appuyant sur ses fondamentaux pour construire une victoire par KO.

 

L’affiche est d’autant plus excitante car le style s’y prête. Joe Joyce a boxé toute sa carrière en avançant sur son adversaire pour le submerger par sa pression physique et ses poings sans se préoccuper de sa défense grâce à ses formidables qualités d’encaisseurs.

 

Plusieurs questions se posent alors : pourra-t-il ignorer le punch de Daniel Dubois pour imposer son style ? Dubois est-il physiquement prêt à aller au terme des 12 rounds si son punch ne lui permet pas de se débarrasser de Joe Joyce et l’inlassable pression qu’il inflige à ses adversaires ?

 

En s’imposant dans ce combat, Joyce et Dubois auraient ainsi l’occasion de jouer des coudes dans la course au trône d’Angleterre, menée pour l’instant par Tyson Fury et Anthony Joshua.

Pronostic : Bien qu’il possède un bagage physique et un menton absolument invraisemblable, Joe Joyce a montré de sérieuses limites au haut niveau, notamment face à Bryant Jennings plus récemment. S’il s’en sort avec une victoire, il n’aura pas convaincu, comme pouvait le laisser deviner son style unidimensionnel et son manque d’idée face à des boxeurs pouvant résister à sa pression et ne se laissant pas enfermer contre les cordes. Joyce est bien trop facile à toucher pour l’élite. Daniel Dubois possède déjà tout le bagage du futur champion à seulement 23 ans. Je m’attends à ce qu’il reste intelligent et ne crame pas toute son énergie en tentant de mettre KO Joyce, ce qui peut être s’avérer tentant lorsqu’un puncheur se retrouve face à un adversaire avec une défense aussi passive.

 

Daniel Dubois par décision unanime au bout des 12 rounds.

Le dernier chapitre de Daniel Jacobs

La belle histoire de Daniel Jacobs continue alors qu’il s’apprête à effectuer son deuxième combat dans la division des super-moyens. Devenu champion du monde moins de deux ans après être revenu de son combat contre le cancer, Miracle Man (36-3, 30 KOs) poursuit sa conquête pour revenir à nouveau au sommet, après s’être incliné face à Gennady Golovkin et Saul Alvarez dans deux combats très serrés.

Ainsi, c’est une victoire obligatoire face à Gabriel Rosado pour garder ses chances d’opportunité mondiale en 2021. Bien que comptant 12 défaites, le boxeur d’origine puerto-ricaine vaut plus que son palmarès ne le laisse entendre. Après avoir commencé la boxe à 18 ans, il a cumulé près de 25 victoires en carrière, et n’a jamais rechigné à affronter les meilleurs. Gennady Golovkin, Jermell Charlo, David Lemieux pour n’en citer qu’une petite poignée.

 

Dans chacun de ses combats, Gabriel Rosado est revenu encore plus fort, jusqu’à être tout prêt de battre Peter Quillin en 2014, et a bien failli arracher une victoire de prestige face à Maciej Sulecki l’année dernière, après l’avoir envoyé au tapis dans l’avant dernier round d’un combat qu’il perdait largement, et où le polonais a été sauvé par la cloche.

 

Une nouvelle fois dos au mur face à un boxeur bien plus talentueux, le natif de Philadelphie compte bien réaliser l’exploit, grâce à sa détermination sans faille et sa capacité d’encaisser les coups.

À 33 ans, cette nouvelle aventure pourrait bien être le dernier chapitre de sa carrière, qu’il aimerait clore avec une ceinture autour de taille.

On observera également Daniyar Yeleussinov, champion olympique 2016, face à Julius Indongo, ancien champion unifié des super-légers. Bien que Indongo ne représente plus le challenge d’autrefois, c’est une nouvelle étape que la sensation Kazakh devra gravir, lui qui a beaucoup séduit dans les rangs amateurs grâce à des victoires de prestige face à Souleymane Cissokho, Josh Kelly et Israil Madrimov.