Partagez l'article sur les réseaux sociaux

Le grand retour de la boxe en direct !Le 25/04/2020

En pleine crise mondiale du Coronavirus, la boxe fera son grand retour en direct sur les antennes d’ESPN Deportes ce samedi soir. Depuis l’Alexis Arguello Center de Managua au Nicaragua, huit combats professionnels pourront être disputés. Bien qu’aucune mesure de quarantaine ne soit en place dans le pays, les fans présents dans le public seront séparés d’un mètre pour éviter tout risque de contagion. Chaque personne présente dans l’enceinte devra également se soumettre à un relevé de température et porter un masque ainsi que des gants en latex.

 

« C’est un grand espace, et nous allons nous assurer que les fans restent éloignés les uns des autres, que les chaussures soient désinfectées au chlore, que du désinfectant pour les mains soit utilisé et que la température de chaque personne soit prise », a déclaré M. Molinares, président de la fédération nicaraguayenne. « Les exigences seront les mêmes pour les fans que pour les boxeurs et les officiels. Nous attendons du public qu’il coopère à cette initiative et qu’il prenne en compte tout ce que nous faisons ».

 

En tête d’affiche de la soirée, Ramiro Blanco (18-7-3, 10 KOs) tentera de prendre sa revanche sur Robin Zamora (15-7, 8 KOs). Lors du premier affrontement en octobre dernier, Zamora s’était imposé par KO au 2e round. Le combat est prévu pour 8 reprises, dans la catégorie des poids légers.

« Attendez vous à voir un Ramiro Blanco beaucoup plus intelligent, posé et frappant fort pour détruire Robin et son manager », a déclaré Blanco. « Je suis très heureux que ce combat soit diffusé sur ESPN, une plateforme que tout le monde regarde. Samedi, nous allons briller devant le monde entier. »

 

Zamora a déclaré qu’il était reconnaissant de combattre samedi et qu’il espérait se faire un nom grâce à la diffusion télévisée. « Je me prépare depuis que j’ai battu Ramiro Blanco », a déclaré Zamora. « Je n’ai pas arrêté de m’entraîner et je vise la victoire au premier tour ».

 

Les commissions de boxe américaine, d’Angleterre, du Mexique, de France et du Japon continue pour l’instant de refuser d’organiser des combats sur leur sol.