Partagez l'article sur les réseaux sociaux

Andy Ruiz se sépare de son entraîneurLe 22/01/2020

Manny Robles, entraîneur d’Andy Ruiz Jr lors de ses deux affrontements face à Anthony Joshua, a confirmé hier sur les antennes d’ESPN s’être séparé de son boxeur.

Une séparation prévisible

Ruiz (33-2, 22 KOs), avait créer la surprise en s’imposant par KO face à Anthony Joshua en juin dernier. La clause de revanche automatique, soulevée par Anthony Joshua, avait donné l’occasion à Ruiz de prouver au monde entier que sa victoire n’était pas dû à un état de grâce le temps d’une nuit. Il avait alors été largement critiqué par les médias et les fans pour son manque évident de préparation. En conférence de presse, Ruiz avait lui-même reconnu avoir manqué d’implication dans ses entrainements, et avait présenté ses excuses à son entraîneur. Selon Robles, les deux hommes n’auraient eu aucun contact depuis leur retour d’Arabie Saoudite. Le père d’Andy Ruiz aurait contacté l’entraîneur ce mercredi pour demander une rencontre qui officialiserait cette séparation.

 

Pour Robles, la scission était inévitable dès que la revanche avec Joshua s’est terminée en décembre. « Je l’ai vu venir, je vais être honnête avec vous », a déclaré Robles tard mercredi soir. « Je l’ai vu venir pendant le camp. Je l’ai vu venir, Andy faisait tout ce qu’il voulait faire. Son père, qui faisait office de manager, n’avait aucun contrôle sur son fils. Aucun de nous ne le contrôlait, d’ailleurs. « Alors je l’ai vu venir, ça n’allait pas marcher parce qu’il n’écoutait pas. Il ne m’écoutait pas, il n’écoutait pas son père, il n’écoutait personne. Il l’a dit lui-même après la conférence de presse. Il s’est excusé auprès de moi, auprès de son père, parce qu’il a merdé. Alors je me suis dit, « OK, ce n’est qu’une question de temps avant que je reçoive l’appel ». Heureusement pour moi, Andy a pris le blâme sur lui-même, s’est comporté en responsable et n’a pas blâmé ses entraîneurs. »

 

Le camp de Ruiz n’a pas répondu à une demande de commentaires d’ESPN.

 

Robles a déclaré que le père de Ruiz lui avait dit que c’était la décision d’Al Haymon, conseiller de Ruiz, de le remplacer. « Il leur a apparemment dit qu’il ne voulait pas que la même chose se répète, encore une fois », a déclaré Robles. « Ce n’est pas la première fois que ça m’arrive. Je suis sûr que ce n’est pas la première fois que cela arrive à d’autres entraîneurs. Cela arrive encore et encore. Mais c’est ce que c’est, vous continuez à avancer ».

SANS RANCUNE POUR MANNY ROBLES

Malgré cette séparation, Robles affirme garder un bon souvenir de son travail avec Ruiz.

 

« Absolument, écoutez, je dois vous dire que je suis absolument reconnaissant et béni d’avoir pu vivre tout ce que j’ai pu vivre en 2019 », a-t-il déclaré. « Nous avons écrit l’histoire et je dois leur en être reconnaissant. Je dois être reconnaissant à Andy et à son père de m’avoir donné l’opportunité de faire partie de quelque chose de spécial, d’avoir fait l’histoire – qu’il devienne le premier champion du monde poids lourd mexicain.

 

« Je croyais vraiment qu’en entrant dans le deuxième combat, nous allions pouvoir le refaire. Mais il était évident qu’on ne pouvait pas le faire si Andy n’était pas là, si Andy ne le voulait pas. J’ai fait tout ce que j’ai pu en tant qu’entraîneur, professeur, ami, mais encore une fois, comme je l’ai dit, si le boxeur n’est pas là, que puis-je faire ?